Galerie

Divine souffrance

Il y a une blessure en moi,
Irréparable, insurmontable,
Elle est ma chance,
Cette souffrance,
Car elle me met dans de beaux draps,
Inspire mes songes et abreuve mes fables,
Ses marques indélébiles m’apprennent l’humilité,
Sans cerveau, sans technologie, sans identité,
Elle finira pourtant par m’emporter,
Je suis la chose de cette chose,
Mais elle fait partie de moi,
Jusqu’au bout de cette vie elle m’accompagnera,
Il suffit d’observer les traces qu’elle dépose,
Sur chaque couche de l’oignon,
Elle répond aux poisons…

Alors j’essaie de l’accepter,
Mais elle me connait bien,
Et s’acharne sur la moindre faille,
Se régale de mes nerfs contractés,
Mes cris, mes dents serrées,
Elle, la métaphore de ce venin,
Maudite muraille! Monstruosité!
Elle, qui me tue sans me livrer bataille,
Auparavant nous n’étions qu’un,
Mais nous voilà dissociés,
Tout se passe comme si j’avais divorcé,
Avec ce corps ; le mien,
Qui me dévore l’esprit, agresse ses entrailles,
Celui là même qui le dénie et aspire son énergie,
Du vide qu’il produit par son manque d’empathie…

Après tout, cela se comprend,
Légitime défense et réplique,
Cela dit, une cause provient d’un mauvais environnement,
De celui ci est partie la première pique,
Et une autre d’un mauvais conditionnement,
Ce mal je le ressens,
Encore et toujours plus,
Déchirant les tissus, brisant les processus,
Et le subir me remplit de haine,
Celle ci n’a d’issues que dans les larmes et le sang,
Les rires nerveux et narquois font l’inverse d’un remède,
Il me faut de la patience pour rechercher le Zen,
Et au final, sur ce point, la seule qui m’aide,
Vibre en moi comme des acouphènes…

Je la refoule à l’intérieur, à l’extérieur,
Sur ceux et ce qui m’entourent,
Assujetti par sa violence,
Comme un pantin,
Un acteur,
Elle me pousse, elle me lance,
Et sans fin, j’accours,
Perds ses stimuli par accoutumance,
Avec ma frousse, mes pleurs,
Vacillant de douleur,
Entre ses mains…

© Ituh Pélo.

J’ai écrit ce texte que je souhaite partager, j’en autorise donc la copie à condition qu’il soit fait mention de la source, bien entendu, merci.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s